Economie d'eau

le .

La chasse aux fuites !



Question : Votre organisme a-t-il connaissance de fuites intervenant sur des installations après-compteur ?

Réponse :

En 2008, une centaine de dossiers de demandes de dégrèvement pour des consommations importantes provenant de fuites avait été traitées par le SIDERM.

 

Question : Que conseillez-vous pour faire la chasse aux fuites ?

Réponse :

La chasse aux fuites constitue une première économie d’eau possible. Il est conseillé de surveiller le plus souvent possible son compteur. La comparaison d’un relevé du soir avec celui du lendemain matin permet de détecter un dysfonctionnement si les chiffres sont différents. Il convient alors de procéder à la recherche de la fuite.
Les origines de fuites sont le plus souvent :

  • Joint après-compteur
  • Fuite souterraine (raccords défectueux) pour des maisons individuelles
  • Fuite chasse d’eau
En cas d’absence prolongée, il est indispensable de procéder à la fermeture du robinet avant-compteur pour éviter des « mauvaises surprises » à son retour en cas de fuite.
 


Question : Existe-t-il d’autres moyens pour économiser l’eau ?

Réponse :

OUI en adaptant ou en remplaçant ses installations.

 

LE MATERIEL


1/ REDUCTEUR DE PRESSION :

En habitat individuel, une trop forte pression dans les canalisations provoque des coups de « bélier » ce qui abîme prématurément les pompes des machines à laver et augmente le débit d’eau aux robinets.
Un ballon d’eau chaude en surpression a constamment un filet d’eau qui coule au niveau de la soupape de sécurité. En utilisation normale, il goutte à goutte seulement en période de chauffe.
Si la pression d’eau est trop forte, le gaspillage d’eau peut être également important.


Pour y remédier, il est possible d’installer un réducteur de pression sur la canalisation après compteur qui règlera la pression pour tout l’immeuble ou le logement. Les réducteurs ou équilibreurs de pression se révèlent très efficaces, notamment dans le cas de surpression sur maisons individuelles, ou de trop faible pression sur immeubles de grande hauteur. A noter qu’il est préférable, sur de tels immeubles, d’installer les réducteurs à l’entrée de chaque logement.

>> Il existe également des systèmes d’économie d’eau pour les robinets et les douches :


2/ ROBINETTERIE
:

  • Mélangeur (Une poignée pour l’eau chaude / Une poignée pour l’eau froide)

Avec Aérateurs Mousseurs : Ces dispositifs mélangent l’air et l’eau à la sortie du robinet, ce qui permet de réduire le débit. Ainsi, pour une même pression on utilise moins d’eau.

En ce qui concerne la douche, il convient de fermer les robinets quand on en sort. On peut aussi mettre en place des Stop Douche qui sont des mécanismes se plaçant sur la pomme de douche. Ils permettent pour les douches avec mélangeur uniquement d’arrêter le jet pendant le savonnage pour ne pas recommencer à régler la température au rinçage. Ainsi l’eau ne coule plus quant on se savonne.
Les stop Douche sont déconseillés quand on a beaucoup de pression dans son circuit d’eau ou quand on a un chauffage à gaz, à production immédiate. Ils sont inutiles quand on a un mitigeur.

  • Mitigeurs :

Les robinets mitigeurs permettent, en mélangeant directement l’eau chaude et l’eau froide, de trouver plus rapidement le débit et la température souhaités qu’avec des robinets classiques et donc de laisser couler moins d’eau.
L’effet est accentué avec les robinets mitigeurs thermostatiques qui permettent de régler la température avec blocage de sécurité à 38°C ! (pas de joints mais des cartouches).

Les mitigeurs avec limiteur de débit disposent quant à eux de 2 crans avec débit progressif. Il convient toutefois de préciser que les mitigeurs ne s’utilisent pas sur des chaudières à production d’eau chaude instantanée.

Enfin pour les locataires des H.L.M., toute modification d’installation entraîne l’annulation du contrat d’entretien !



3/ LES CHASSES D’EAU :

On peut améliorer la situation actuelle.

Les plus vieilles chasses d’eau consomment entre 12 et 15 litres d’eau. Pour ce type de chasse d’eau, on peut régler le flotteur. On peut aussi mettre une bouteille d’eau pleine pour réduire sa consommation. Il convient alors de veiller à ce qu’elle ne bloque pas le flotteur et le système de rinçage. Attention, on ne place pas de briques dans le réservoir. En effet, celles-ci finiraient par s’effriter, des particules pourraient boucher les canalisations ou provoquer des fuites.
On peut aussi mettre en œuvre de nouveaux systèmes :

  • Chasse d’eau 3/6 litres :

- système fragile, à choisir de bonne qualité,
- l’écoulement est plus faible, le risque de WC bouché est un peu plus important,
- on peut régler le petit volume (4 litres)

  • Chasse d’eau interrompable :

- système plus fiable,
- minimum 3 litres et interrompable à tout moment.

Les cubes de coloration abîment les mécanismes de chasse d’eau.